La mémoire préfère le papier à la tablette

Le Monde 22-11-2010 , Stéphane Foucart
Les écrans nous rendent-ils stupides?Posée à l’été2008,dans la revue Atlantic Monthly par l’essayiste américain Nicholas Carr (LeMonde du 4octobre),cette question vient de trouver un nouvel élément de réponse. Une étude publiée mercredi 17 novembre par la société française Miratech –spécialisée dans l ’optimisation des interfaces homme-machine–suggère que la lecture sur support papier est plus approfondie que sur une tablette tactile de type iPad.Et,surtout,que la mémorisation desélé-ments d’un texte est plus importante–avec un écart de l’ordre de 20%–lorsque celui-ci est lu sur le bon vieux papier.Un échantillon de 50 personnes (volontaires) ont participé à cette étude.Elles devaien tlire,librement et sans limite de temps,une édition papier du quotidien gratuit 20Minutes, puis l’édition d’un autre jour,sur tablette tactile.«Nous avons choisi 20Minutes,car c’est le journal dont l’application iPad est la plus proche de la version papier.Cela nous a permis de comparer les deux modes de lecture,sans biais liés à des présentations différentes des articles». Des résultats à confirmer. Pendant la lecture, les «cobayes» étaient équipés d’un oculomètre–un appareil capable de suivre finement le déplacement du regard.Premier enseignement,«on lit plus vite sur iPad,le temps de fixation del’œil sur chaque point étant moindre que sur le papier, ce qui est le signe d’un niveau de concentration inférieur».De fait,le nombre d’articles parcourus est globalement supérieur sur iPad.Mais, lorsque les participants ont ensuite été questionnés sur le contenu des articles,ils ont en moyenne répondu correctement dans 90% des cas lorsque ces articles étaient dans laversion papier, contre 70% sur iPad.Ces conclusions doivent être considérées avec précaution,mais elles ne sont guère surprenantes. Des travaux précédents, menés par l’ergonome danois Jakob Nielsen,ont montré que la lecture de tablettes électroniques (Kindle et iPad) était très légèrement plus rapide que sur papier.Selon M.Eskenazi, c’est la première fois qu’un test de mémorisation es tmené sur les deux supports.Comment expliquer ces écarts? Des différences entre les deux supports(éclairage, contraste, etc.) peuvent influer. M. Eskenaziavance, lui ,l’hypothèse selon laquelle le lecteur du journal papier peut en évaluer l’épaisseur au toucher.Ce qui n’est pas le cas avec une tablette tactile.Une lecture plus précipitée du même contenu sur iPad serait ainsi la manifestation du désir d’évaluer rapidement l’étendue de la lecture que l’on a encore devant soi.Quelle que soit l’explication,les résultats de cette étude qui devront être confirmés par d’autres expériences–interroge sérieusement le déploiement de l’iPad en milieu scolaire,déjà engagé dans certains départements.

Explore posts in the same categories: Uncategorized

Lascia un commento

Inserisci i tuoi dati qui sotto o clicca su un'icona per effettuare l'accesso:

Logo WordPress.com

Stai commentando usando il tuo account WordPress.com. Chiudi sessione / Modifica )

Foto Twitter

Stai commentando usando il tuo account Twitter. Chiudi sessione / Modifica )

Foto di Facebook

Stai commentando usando il tuo account Facebook. Chiudi sessione / Modifica )

Google+ photo

Stai commentando usando il tuo account Google+. Chiudi sessione / Modifica )

Connessione a %s...


%d blogger cliccano Mi Piace per questo: